Entre vestiges  et vertiges; je m'imisce.
Y  a t'il d'autres destinations qu'un paradis déjà perdu.
Quand doucement le temps indéterminé se glisse
Vers une course routinière éperdue. 

Je me coagule dans des choix déjà regrettés et déchus.
A peine  la perspective s'ouvre que les corridors rétrécissent
Destin tragique et inéluctable d'un ange sur la terre échu
Qui à la moindre ordonnée s'éffraie déjà de l'abscisse.

Seule l'autre moi aurait mis sur les yeux les jumelles
Celle qui me transparente au delà de l'espace et du temps
Mais je l'ai laissé l'été sous la venelle
D'aggapé dionysiaque d'antan.

FAUVE ≠ BLIZZARD

La neige reflete ma mentalitée